Un de nos collaborateurs YpoCamp a eu l’opportunité de partir 15 jours à bord, pour la première fois, d’un camping-car double essieu.

Jérémie nous fait part de son expérience : ses peurs, ses préjugés. Une expérience à rééditer ? Il nous raconte.

« Voilà plus de 15 ans que j’évolue dans le domaine du véhicule de loisirs. Travaillant au sein des services techniques du groupe YpoCamp depuis plusieurs années, je suis régulièrement au contact des clients et j’écoute leurs péripéties, leurs rencontres, leurs habitudes.

Un jour, un couple de clients est arrivé au Centre Technique Nantais à Treillières pour l’entretien de leur camping-car double essieu (permis C).

Déjà venus pour l’entretien de leur précédent camping-car intégral (permis B), un lien entre eux et moi s’est créé et après de nombreux échanges, et quelques cafés, ils ont su me convaincre : je devais tenter l’expérience de conduite d’un camping-car poids lourd, qui restait pour moi de l’ordre de l’inconnu.

Les concessions YpoCamp disposant de ce type de véhicules et ayant obtenu le permis poids-lourd il y a quelques années, j’ai pu rapidement sauter le pas, non sans crainte : vais-je rencontrer des difficultés pour me stationner ? Combien vais-je consommer ? Quelle sera la tenue de route ?

camping-car_double_essieu_poids_lourd (1)

C’est au volant d’un camping-car intégral HYMER B798 SL de 2016 que nous sommes partis, ma femme et moi.

Quelques 1 500 kms plus tard, et après 14 nuitées passées à bord, mon impression est la suivante : quel plaisir de passer des vacances à bord d’un camping-car double essieu !

Mon épouse, elle aussi, est convaincue par le confort à bord : rangements nombreux, qualité de la literie, autonomie en eau de 200L…

Une tenue de route parfaite pour un camping-car poids lourd

Contrairement à ce que je craignais, nous n’avons souffert d’aucun ballant. A bord, le confort de conduite est là : même le Bluetooth fonctionnait mieux que dans ma propre voiture !

Une consommation tout à fait raisonnable

Lors de la prise en main du véhicule, j’avais estimé une consommation de 15L/100km. Partis pour 15 jours, nous étions relativement chargés et avions décidé de prendre l’autoroute. Malgré ces facteurs, je n’ai jamais dépassé les 11,5L/100km, ce qui est plus que raisonnable vu le PTAC du véhicule (5,5T).

Un stationnement sans contrainte

Nous avions choisi de privilégier le camping pour y passer la plupart de nos vacances. Avant de partir, j’ai pris le soin d’appeler le camping pour m’assurer que les terrains étaient suffisamment grands pour accueillir notre camping-car, ce qui ne leur posait pas de problème.

Nous avons aussi testé 2 aires de service : aucun souci ni pour rentrer sur les aires, ni pour se stationner. Sur place, nous avons été très bien accueillis et à côté de d’autres camping-cars avec attelage, nous sommes passés inaperçus !

Un grand espace de vie

Le camping-car disposait d’un lit central dans une chambre indépendante et d’un lit pavillon. Le salon, quant à lui, grâce à une capacité de 8 personnes, une très longue banquette latérale et une superbe table modulable, nous a permis de passer de très agréables moments avec des amis les 2 jours de pluies que nous avons eu.

hymmer_interieur_camping-car_poids-lourd

Quels sont les inconvénients d'un camping-car poids lourd double essieu ?

Seuls deux points viennent mitiger notre expérience : la limitation à 110 km/h sur autoroute et les tarifs supplémentaires où un camping-car poids lourd est considéré en catégorie 3 sur autoroute.

Cependant, j’ai vraiment passé des vacances formidables au volant de ce camping-car double essieu et ne manquerai pas de remercier le couple de client qui m’a donné l’envie de tenter l’expérience ! »

Le camping-car poids lourd double essieu est peut-être l'une des tendances du véhicule de loisirs pour 2020... Pour le savoir, téléchargez gratuitement notre guide ci-dessous !

Le guide des tendances 2020 du marché du camping-car  Disponible dès maintenant et gratuitement Téléchargez le guide

Catégories : Camping-cars