À la recherche du camping-car de vos rêves, vous parcourez de nombreuses annonces, qu’elles proviennent de concessionnaires ou de particuliers. Modèle qui a votre préférence, année de mise en service, nombre de kilomètres, voire même, couleur, vous cherchez LE camping-car idéal.

Mais pas à n’importe quel prix !

Alors, peut-être vous dirigez-vous vers un véhicule vendu par un particulier, le pensant moins cher qu’en concession. Mais non sans risques. Faisons ensemble un tour d’horizon de ces risques, et voyez si vous êtes prêt à les courir.

4_raisons_vehicule_neuf

Les éventuels vices à traquer

En matière de camping-car, les défauts, voire les vices à ne pas manquer, sont nombreux. Plus importants encore que pour une voiture, ce type de véhicule étant en même temps une habitation.

La priorité absolue, on ne le répétera jamais assez, c’est l’humidité. Sur ce point, vous ne devez rien négliger, sous peine de très mauvaises surprises à court ou long terme. L’état de la carrosserie est à passer au peigne fin.

camping-car-integralNe regardez pas que les éventuelles rayures, soyez plus minutieux. Les infiltrations ne se voient pas tout de suite, ouvrez bien l’œil. Attention, nombre de structures sont en bois. Si vous ne voyez pas les infiltrations, vous aurez de mauvaises surprises quant à la durée de vie de ces structures. Chaque marque est à examiner, dedans comme dehors. À l’intérieur, c’est une éventuelle odeur d’humidité qui peut vous mettre la puce à l’oreille.

controle-etancheite-camping-car

Mais l’humidité n’est pas la seule ennemie à traquer dans le camping-car d’un particulier. Attention également à :

  • L’installation intérieure : ouverture, fermeture des placards, ainsi que leur fond, banquettes, matelas, et très important, la salle de bain.
  • Les équipements : tout doit fonctionner impeccablement, ou ce qui doit être changé doit vous être indiqué et négocié dans le prix, comme batteries, réfrigérateur, climatisation, réchauds, chauffe-eau et tous les éclairages et robinets.
  • Le porteur : examinez de fond en comble les fuites potentielles sous le capot, scrutez les pneus (ils sont plus chers que pour une voiture), la courroie de distribution, le pare-brise.
  • Les factures, l’entretien : faites confiance à un particulier qui conserve ses factures d’entretien, et d’éventuels travaux ou remplacements effectués, regardez avec lui si aucun problème technique n’est à prévoir dans les semaines ou les mois qui viennent.

N’oubliez pas de demander à essayer le véhicule, roulez sur route et en ville si possible !

Quelques conseils supplémentaires avant l’achat

Acheter à un particulier n’apporte pas les mêmes garanties qu’un achat à un professionnel. Demandez au propriétaire un contrôle d’étanchéité, la majorité des vices cachés étant dus à l’humidité.

test-humidite-camping-car

Ne faîtes pas vous-même de réparations ou de travaux avant que cette expertise ait eu lieu. Si le vendeur ne souhaite pas faire cette expertise, sachez qu’elle coûte entre 120 et 150€.

Enfin, ne signez pas de contrat stipulant que les recours seront impossibles en cas de vice caché. Ainsi, en cas de problème, vous pourrez peut-être soit obtenir l’annulation de la vente, soit une diminution du prix. Et, ce, même plusieurs mois après votre achat.

Quels vices pour quel modèle ?

Selon le modèle de camping-car que vous voudrez acquérir, il existe quelques différences de défauts pouvant être rédhibitoires. Voici un petit comparatif utile entre un modèle Profilé et un modèle Capucine.

Profilé :

  • Son premier avantage est une économie de carburant grâce à son volume réduit et son design : vérifiez avec le vendeur sa consommation de carburant.
  • Son volume d’espace de vie est modéré, veillez à vérifier l’équipement, et que tout soit présent, pratique, que rien ne soit à ajouter ou aménager.

camping-car-profile

Attention alors à son Poids Total Autorisé en Charge (PTAC) !

Capucine :

  • Modèle volumineux, il n’est guère pratique pour le road-trip.
  • Vérifiez sa maniabilité et son éventuel « essoufflement ».
  • Vérifiez les bonnes répartitions des espaces de vie, le nombre de couchages offerts (un Capucine peut facilement aller jusqu’à 7 couchages).
  • Soyez vigilants sur l’électroménager, qui est plus difficile et plus cher à remplacer.

camping-car-capucine

Nous ne saurons que trop vous conseiller de maîtriser parfaitement ces sujets avant de vous lancer dans l’acquisition d’un camping-car à un particulier. Si ce n’est pas le cas, peut-être devrez-vous envisager, pour un avenir plus tranquille, de passer par un professionnel des véhicules de loisirs.

À ce sujet, lisez notre article sur les raisons de privilégier l’achat d’un camping-car d’occasion auprès d’un professionnel.

La grille pour comparer les modèles de camping-cars  Disponible dès maintenant et gratuitement Téléchargez la grille comparative

Catégories : Camping-cars