Généralement, la « saison » de votre véhicule de loisirs se termine à l’automne, lorsque les jours raccourcissent, et que le temps devient plus frais et surtout plus humide. Or l’humidité n’est pas forcément l’alliée de votre véhicule de loisirs !

L’entretien d’un camping-car passe aussi par la chasse à l’humidité, que ce soit avec des tests d’étanchéité ou, également, avec des gestes quotidiens très efficaces, à ne pas négliger.
Voici nos 7 astuces !

1. Installer un déshumidificateur dans votre camping-car

Cet achat peut être très utile lors des périodes humides, et reste donc un très bon investissement. Il vous permet de garder l’intérieur de votre véhicule de loisirs en bon état plus longtemps. L’appareil aspire l’air et en élimine la vapeur en le projetant sur une surface froide. Ainsi, l’eau formée est récoltée dans un bac qu’il suffit de vider.

L’idéal est d’investir dans un déshumidificateur électrique, mais des absorbeurs plus simples prennent moins de place et n’usent pas d’électricité.


camping-car-pluie

 

2. Aérer votre véhicule régulièrement (surtout après avoir fait de la vapeur d’eau)

Aérer un véhicule permet de renouveler son air, le rendre plus respirable. Mais cela permet aussi de déshumidifier l’atmosphère de façon naturelle. Vous pouvez laisser une ouverture entrebâillée le plus souvent possible, afin de faciliter la circulation de l’air.

Si vous utilisez des ustensiles créant de la vapeur, redoublez de vigilance : mettez un couvercle sur votre casserole qui bout, séchez votre linge dehors, douchez-vous et cuisinez en-dehors du camping-car lorsque c’est possible.

3. Laisser les placards du camping-car ouverts

Cette astuce est l’une des moins connues et, pourtant, très efficace. Si vous laissez vos placards ouverts, vous permettez à votre intérieur d’avoir la même température partout. Ainsi, plus de mauvaises surprises !

La circulation de l’air doit se faire partout. Et, avec ce geste quotidien, vous verrez bien plus facilement si une infiltration existe dans vos placards.

camping-car-placards-ouverts-humidité

 

4. Isoler l’extérieur du véhicule (au niveau des fenêtres)

Des protections isothermes extérieures sont des plus utiles afin de continuer votre chasse à l’humidité. Ce sont les vitrages qui sont en première ligne dans le cadre de l’isolation anti-humidité.

Certains modèles de camping-cars ne sont pas parfaitement étanches, surtout les plus anciens. N’hésitez pas à prendre un rendez-vous pour un contrôle du taux d’humidité, cela peut vous éviter beaucoup de soucis par la suite, et vous permettre d’envisager des travaux d’amélioration rapidement.

5. Vérifier l’état des joints et boucher les « trous d’air »

Les joints sont comme beaucoup d’accessoires, ils s’usent. Il faut en permanence, et surtout lors des saisons humides, s’assurer qu’ils soient en bon état. Entretenez-les avec un spray siliconé.

De plus, nous vous conseillons de faire minutieusement le tour du véhicule, afin de repérer les éventuels petits trous, ou fissures apparentes. Une fois que vous les avez débusqués, rebouchez-les sans hésiter.

Pensez également à monter faire une inspection sur le toit, et à vérifier les joints des lanterneaux

Camping-car-sous-la-pluie

6. Chauffer légèrement le véhicule

Tout comme dans un habitat « normal », le chauffage de votre camping-car assèche l’air. Il n’est pas nécessaire de le chauffer en permanence, ni trop fort. Monter la température de quelques degrés de temps en temps en allumant le chauffage permet d’assécher un peu l’atmosphère.

Avec un petit démarrage de temps en temps, votre véhicule est moins humide, moins sujet aux moisissures, et sent surtout meilleur.

7. Prendre soin du camping-car tout l’hiver

Notre dernier conseil, et probablement le plus important, est de ne surtout rien négliger dans l’entretien du véhicule pendant toute la saison froide. Ce que l’on appelle l’hivernage est très important.

Lors de cette période, surtout si le véhicule ne roule pas, continuez à l’aérer au moins 10 minutes une fois par semaine, voire deux ou trois fois dans les régions les plus humides. Ne le bâchez surtout pas : la bâche, sauf si elle est micro-perforée, garderait l’humidité prisonnière. Et là, les dégâts pourraient être conséquents.

Pensez à vidanger les cuves d’eau qui, elles aussi, accumulent l’humidité. Veillez également à laisser les robinets en position ouverte et les pompes éteintes. Si votre véhicule dort dans un hangar lors de cette période, vérifiez-en également le taux d’humidité. S’il montre des traces de moisissures, déshumidifiez-le, lui aussi.

conseils_produit_hivernage_camping-car

Il y a quelque chose de très important à garder en tête, c’est que la garantie du véhicule ne peut être valide que si le test humidité est effectué chaque année par un professionnel agréé, certifié dans une concession distributrice de la marque.

Vous ne pouvez vous passer de cette petite contrainte, qui finalement vous permet tout d’abord de vérifier l’état de votre véhicule mais, également, de vous faire rembourser un éventuel problème.

Si vous souhaitez prendre rendez-vous dès maintenant pour un test d’humidité certifié dans l’une de nos concessions YpoCamp, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Prendre rendez-vous pour le Test Humidité Cliquez ici pour prendre rendez-vous