Récemment, le contrôle technique des véhicules de tourisme (dont les camping-cars de moins de 3,5 tonnes) est devenu plus pointilleux. D’après une directive européenne datant de 2014, les centres de contrôle technique français ont dû mettre en place de nouvelles règles.

Voici un tour d’horizon des règles en matière de contrôle technique pour un véhicule de loisirs (camping-cars, fourgons, ..).

Pour les camping-cars de moins de 3,5 tonnes

Depuis le 20 mai 2018, les contrôles techniques des véhicules de loisirs concernent 133 points au lieu de 123 auparavant, et passent de 453 à 610 défaillances possibles.

Le 1er contrôle d’un camping-car doit être effectué avant le 4ème anniversaire de son immatriculation. Après vérification des 133 points, les éventuelles défaillances découvertes sont classées par niveau de gravité (mineure, majeure, critique).

La validité du contrôle technique est de deux ans s’il n’a pas été constaté de défaillances majeures et/ou critiques. Sinon, une contre-visite est demandée.

Vous devez effectuer le contrôle technique de votre véhicule dans un centre agréé, en présentant l’original du certificat d’immatriculation. Sachez que le prix de cette prestation est variable. Vous avez peut-être donc intérêt à interroger plusieurs centres.

Controle-technique-camping-car | Ypocamp

Les points vérifiés concernent :

  • Le freinage
  • La direction
  • La visibilité
  • Les feux
  • Les essieux, roues, pneus, suspensions
  • Le châssis
  • Le matériel de sécurité
  • Les nuisances (pollution, bruit…)

En ce qui concerne les défaillances constatées, plusieurs cas sont possibles :

  • Une défaillance mineure n’a aucune incidence notable sur la sécurité du véhicule ou sur l’environnement
  • Si elle est majeure, elle est susceptible d’avoir de telles incidences, et/ou de mettre en danger les autres usagers de la route
  • Si elle est critique, elle constitue un danger immédiat et/ou a une incidence grave sur l’environnement

En ce qui concerne les sanctions, le propriétaire d’un véhicule ne respectant pas les obligations du contrôle technique est puni d’une amende forfaitaire de 135 €, mais pouvant aller selon les cas jusqu’à 750 €. Le véhicule peut également être immobilisé.

Si vous voulez procéder à un recours en cas de litige, toutes les voies pour ce faire sont affichées dans le centre agréé ayant délivré votre procès-verbal.

Tous les renseignements concernant ces contrôles sont sur le site service-public.fr . Vous pouvez également vous rendre chez un professionnel pour préparer le contrôle technique de votre camping-car.

Pour les camping-cars de plus de 3,5 tonnes

Les camping-cars de plus de 3,5 tonnes sont considérés comme des poids lourds. C’est donc la législation de ces derniers qui est en vigueur.

Ici, le premier contrôle technique a lieu 4 ans après la mise en circulation du véhicule de loisirs, puis tous les 2 ans, tel qu'indiqué sur le site UNI VDL.

Vérification-technique-camping-car | Ypocamp

Les poids lourds sont examinés sur des fonctions communes et sur des fonctions spécifiques à chaque catégorie.

Les points de contrôle examinés sur les camping-cars poids lourds concernent :

  • L’identification
  • Le freinage
  • La direction
  • La visibilité
  • Les liaisons au sol
  • Le châssis et ses accessoires
  • Les équipements
  • Les organes mécaniques
  • La pollution et le niveau sonore

Attention, tous les centres ne font pas les contrôles techniques des poids lourds. Prenez les bons renseignements, et méfiez-vous des écarts de prix là aussi.

Vous savez maintenant quelles sont les règles à respecter pour le contrôle technique d'un camping-car.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les différents modèles de véhicules de loisirs disponibles sur le marché, nous vous mettons à disposition gratuitement notre guide d'achat 2019 du camping-car.

Le guide d'achat 2019 du camping-car  Disponible dès maintenant et gratuitement Téléchargez le guide

Catégories : Astuces