Aujourd'hui nous allons parler de quelque chose de très répandu dans le monde du camping-car : les panneaux solaires, un vaste sujet qui demande souvent que l'on s'y arrête avant de se diriger vers la solution la plus adaptée à notre véhicule et surtout à nos besoins. En effet, il existe plusieurs types de technologies de panneaux solaires. 

Panneaux solaires camping-car : leur fonctionnement

Avant toute chose, il est important de démystifier tout de suite un point souvent édulcoré à tort : un panneau solaire ne permet pas à lui tout seul de subvenir à tous vos besoins électriques et ne vous dispensera pas de vous brancher ou encore de rouler afin d'utiliser l'alternateur du véhicule. L'énergie solaire est un appoint, certes non négligeable, mais un appoint à vos méthodes de rechargements habituels.

Pour quelles raisons ? Théoriquement, un mètre carré de rayons solaires produit un kilowatt. Si vous disposez d'un panneau solaire de cette même surface, il faudrait donc qu'il y ait un rendement de 100 % pour arriver à récupérer l'intégralité de cette énergie, or actuellement même les produits les plus performants du marché ont du mal à dépasser les 20% de récupération de cette quantité énergétique et ce pour diverses raisons logiques : couverture nuageuse variable, inclinaison du panneau solaire rarement optimale, …

Il est donc important d’optimiser au maximum le peu de surface à notre disposition entre les lanterneaux et autres antennes satellites. Il existe d'ailleurs un format de panneaux solaires oublié et qui peut sortir son épingle du jeu dont certaines situations : le panneau solaire pliant et portatif, avec cette possibilité de le déplacer et de suivre le mouvement de notre étoile toute la journée afin de garder un ensoleillement perpendiculaire du matin au soir. Le rendement de ces derniers peut parfois surprendre ! 


Les différentes technologies de panneaux solaires

Parlons maintenant technologies. Il y a aujourd'hui trois types de cellules pour composer nos panneaux photovoltaïques :  

  • Les cellules de silicium amorphe reconnaissables à leurs teintes brunes, qui sont peu chers mais très peu performants et demandant une surface énorme pour avoir un rendement correct ce qui l'exclût totalement du monde du camping-car. 
  • Les cellules poly cristallines que l'on reconnaît grâce à sa teinte bleu azur et qui demande un ensoleillement intense et optimal pour être efficace et donc un placement précis face à notre cher soleil. 
  • Et enfin celui qui nous intéresse le plus pour des camping-cars dont la surface est réduite : le silicium monocristallin et sa couleur noire qui vient orner la plupart des véhicules de loisirs récents, il fonctionne même avec un ensoleillement faible comme en hiver par exemple. Les prix de cette technologie sont devenus abordables.

Mais le panneau solaire ne fait pas tout, son régulateur a un rôle très important à jouer. Il doit être proportionnel à la puissance de votre panneau. En effet si la puissance de ce ou ces derniers dépassent les 178 ah il faudra opter pour un régulateur MPPT qui vous permettra, grâce à son processeur interne, d'avoir une gestion de la puissance bien plus performante. Vous pourrez alors avoir un gain de performance de 20% par rapport à un régulateur traditionnel dit PWM qui est souvent fourni avec les panneaux solaires de faible puissance. 

probleme-achat-campingcar-particulier_panneau-solaire

Quel panneau solaire choisir en fonction de mes besoins ?

Panneau solaire rigide ou souple

Les panneaux solaires rigides sont plus adaptés aux camping-cars et aux fourgons surélevés. Les panneaux solaires souples sont extra-plats, fins et très légers idéals pour les vans et les toits non -plats.

Back contact / PERC

Si vous partez en automne ou en hiver, optez pour Back Contact : la qualité de fusion est élevée avec une surface optimisée qui offre un très haut rendement.

PERC vous permet d’obtenir un rendement supérieur de 15% à 20% par rapport à un panneau standard. Les panneaux photovoltaïques PERC fonctionnent bien par temps nuageux.

Les régulateurs

La production d’électricité du panneau solaire dépend de l’ensoleillement. Pour exploiter au mieux cette production, il faut avoir un régulateur de charge performant. Il existe 2 types de régulateurs solaires :
- le PWM qui a pour rôle d’adapter la tension des panneaux. Ils sont idéals pour les petites installations (inférieurs à 150W)
- Le MPPT qui permet d’obtenir un rendement supérieur de 20% à 45% l’hiver et de 10% à 15% l’été par rapport à un régulateur PWM. 

entretien_batterie_campingcar_panneau_solaire

Comment entretenir mon panneau solaire ? 

Pour finir un petit mot sur une question qui revient souvent :  comment entretenir son panneau solaire ? Il est évident qu'un panneau solaire sale n'aura pas son rendement optimal. Nous avons déjà parlé du fait que ces derniers avaient déjà du mal à nous fournir tout ce dont ils étaient capables, n'allons donc pas empirer les performances en les laissant sous une couche de poussière, de crasse ou encore de feuilles mortes !

Il existe des produits spéciaux pour nettoyer ces surfaces comme le protecteur panneau solaire Mattchem. Vous pouvez sinon simplement le nettoyer avec un peu d'eau et un chiffon. 

N'hésitez pas à télécharger notre guide des 12 équipements indispensables en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Guide "12 accessoires indispensables pour votre camping-car"  Disponible dès maintenant et gratuitement Téléchargez le guide